Le Service d’Accueil de Jour pour Adultes (SAJA)

 

La direction est assurée par monsieur Maurice Venturi.

Notre service est agrée par l’AWIPH pour 27 adultes, hommes et femmes, atteints de déficience intellectuelle modérée à sévère.

Nous accueillons les bénéficiaires pendant 227 jours par an de 8 heures à 17 heures.

Pour mieux nous connaître, nous vous invitons à découvrir notre structure :

Intéressé(e) ? Découvrez les conditions d’admission dans notre structure et n’hésitez pas à prendre contact pour en savoir plus.

Encore quelques questions ? Lisez l’article nous concernant paru dans l’IMPertinent d’avril 2013.


 

ObjectifsSAJA_img_1

  • La valorisation de la personne en situation d’handicap.
  • Le développement de son autonomie et de son adaptation sociale voire professionnelle plus rarement.
  • Amener la personne à s’ouvrir d’avantage aux réalités extérieures.
  • Favoriser son épanouissement dans un climat sécurisant.
  • Accroître leurs possibilités de communication.

 


 

Moyens

Quatre ateliers artisanaux : Boulangerie, Pâtisserie, Confiserie-biscuiterie -atelier et Traiteur au sein desquels diverses productions sont proposées aux personnes extérieures

Activités sportifs adaptées: Natation, Unihoc, Marche, Parcours de santé, Bowling, pétanque.

Activités socioculturelles : Visite de musées, théâtre, participation à diverses manifestations.

Nous réalisons un projet individuel qui a pour but d’identifier les besoins de l’adulte et de prioriser les compétences de la vie quotidienne à développer.

Un conseil des usagers se déroule régulièrement pour améliorer le bien-être de la personne en favorisant ses demandes spontanées.


 

Encadrement

Cinq équivalents temps plein éducateur, un mi-temps assistant social, un temps kinésithérapeute, un quart temps psychologue et un coordinateur.


 

Galerie de photos

SAJA_img_2SAJA_img_3SAJA_img_4SAJA_img_5


 

Admissions

  • Être âgé de 18 ans au moinsSAJA_img_6
  • Types d’handicap 112 ou 113, catégories A ou B.
  • Obtenir une décision de prise en charge de l’AWIPH pour ce type d’handicap et cette catégorie.
  • Une convention doit être établie entre l’adulte accueilli et le service.

Nous travaillons en synergie avec les autres services de notre Institution dans un souci de continuité du projet institutionnel ainsi qu’avec des services extérieurs. Je reste à votre disposition pour vos questions ou pour une visite du jalon.

Le Service d’Accueil de Jour « Le Jalon »  affirme son objectif d’instaurer toute personne en situation d’handicap dans sa citoyenneté, c’est-à-dire sa pleine appartenance à la société avec un souci d’égalité de droits, de devoirs et de dignité.

Elle fait de la préparation à l’inclusion sociale sa première priorité. Elle refuse toutefois toute démarche assimilatrice qui conduirait à nier ou ignorer le handicap.


 

Contacts

Coordinateur Mr Maurice Venturi 071/446.485
  0479/309.483
Psychologue Mlle Elisa Perri 071/446.464, extension 543
Assistant social Mme Marie Lipinski 071/446.464, extension 413
Accueil, de 8 heures à 9 heures 30 071/609.904
 Boulangerie / pâtisserie / confiserie 071/609.903
 Restaurant, de 12 heures 30 à 13 heures 30 071/446.464, extension 564
 Traiteur 071/446.464, extension 674


 

Article de l’IMPertinent n°9 Avril 2013

           Ce service est plus connu sous le nom de « JALON » qui provient de ce qui sert de point de repère, d’étape dans un processus. Quel beau début pour nos jeunes adultes qui entrent dans la vie dite « active ». Et oui,  lorsque l’adulte entre au sein de notre service, celui-ci choisi, l’atelier qu’il aimerait intégrer : il devient boulanger, pâtissier, confiseur ou traiteur, et quelles fois un peu des quatre. Ils arpentent les couloirs de notre Institution pour livrer les commandes dans les divers services. Ils font du bruit car ils sont fiers de montrer et de partager leur travail.

           Le service existe depuis les années 80, il a évolué dans tous les sens du terme en surface, en capacité d’accueil, en atelier, en matériel professionnel mais surtout dans la philosophie du projet.  En août 2009, nous sommes contraints de déménager en raison de la rénovation de l’infrastructure du « Jalon » dont la durée est estimée à deux ans. Cette situation va causer un réaménagement au niveau du fonctionnement du service et nécessiter un temps de réadaptation tant pour l’équipe que pour les bénéficiaires. En effet, les activités quotidiennes disparaissent pour donner place à de nouveaux ateliers tels que le jardinage, la couture-broderie, le théâtre, le Kamishibai,  l’expression corporelle et verbale, … Le 8 décembre 2011, aboutissement de plusieurs de ces ateliers, tous les artistes du Jalon présentent la comédie musicale « Roméo et Juliette » à la Maison pour Association de Marchienne devant certains professionnels et les parents. Le 6 mars 2012, nous nous sommes produits à la Maison de la Culture de Couillet pour deux représentations destinées aux élèves, aux professeurs et aux divers membres du personnel. Nous avons participé le 11 mai 2012, à la Journée de la Personne Extraordinaire qui avait comme thème « la vie affective et sexuelle de la personne en situation d’handicap ». Aujourd’hui nous sommes bel et bien revenus dans un bâtiment entièrement rénové. Chaque matinée, il est proposé aux adultes des activités très structurées qui correspondent aux ateliers mentionnés ci-dessus. Des activités de détente du corps et de l’esprit, sont proposées les après-midi. Les ateliers sont organisés pour répondre à un besoin humain, de valorisation de la personne en situation de handicap : procurer un travail aux usagers.  Le fait de se rendre chaque jour dans un « atelier » pour y travailler, répond à la nécessité de se sentir valorisé, d’être utile comme tout un chacun. Il n’y a ni salaire, ni production, ni rendement imposé, mais comme chacun y va avec bonne humeur et entrain, tout travail est considéré comme une récompense en soi. Chacun y est mis en valeur du fait qu’il a réalisé une tâche en fonction de ses propres capacités, même si elles sont parfois plus limitées, avant de faire appel aux compétences qu’il n’a pas encore. Les différents systèmes d’apprentissage sont employés afin de permettre au plus grand nombre de se dépasser et donc de faire reculer les limites de leur savoir. Chaque adulte doit pouvoir réaliser une fabrication alimentaire en occupant un poste bien précis, au cours de chacune des étapes de la préparation. Cette manière de procéder procure à nos jeunes gens une stabilité, une structuration temporelle, des repères tout en conservant une certaine variété dans les rôles. Chacun est capable de remplacer un compère absent.

En outre, chacun se sent efficace et indispensable au sein de son atelier par le surplus de travail que l’absence d’un condisciple occasionne.  Le travail en équipe est ainsi largement sollicité afin de favoriser la communication sociale. D’autre part, toutes les réalisations sont rendues les plus concrètes possibles par toute une série de supports qui figurent dans les ateliers : photos, pictogrammes, couleurs, dessins, … permettent aux adultes de réaliser leur tâche sans systématiquement attendre les directives ou l’aide de l’éducateur. Ils deviennent gestionnaires de leur travail comme n’importe quel travailleur. Un autre aspect du travail, est de permettre aux adultes qu’à la fin de chaque activité, ils aboutissent à un résultat concret et fini.  En effet, les personnes en situation d’handicap souffrent, la plupart du temps, de dyspraxie et ne parviennent donc pas à entrevoir les conséquences de leurs actes dans un long laps de temps. Tous les produits réalisés sont principalement destinés à l’économat de notre Institution. Une partie de ceux-ci est distribuée en guise de « récompense » aux usagers pour qu’ils puissent offrir le fruit de leur travail à leurs parents. « Quelle n’est pas la joie de ces mères et pères, à qui cet enfant différent vient apporter un peu de vie et beaucoup de lui-même ? »

           Au Service d’Accueil de Jour pour Adultes «  le Jalon », le travail se fonde sur une approche globale de la personne en situation d’handicap.  Celle-ci est considérée comme un être ayant des droits, des devoirs et des compétences le rendant apte à occuper sa place et, à se déterminer un statut et un rôle dans la société.

           Cette conception s’actualise par la mise en place de projets individuels, adaptés à chacune de ces personnes. Ce projet, notre outil de travail, permet d’orienter notre mode d’intervention non pas seulement sur les déficits de l’individu, mais aussi sur ses forces, ses besoins spécifiques, ses attentes ainsi que celles de son entourage. Il permet, en effet, de considérer la personne handicapée, comme un être en devenir, lui offrant des possibilités d’augmenter ses compétences, son autonomie, son épanouissement personnel et en définitif,  son inclusion sociale en tant que citoyen à part entière. 

En conclusion, il s’agit de lui reconnaître un rôle social et de le valoriser.

Maurice Venturi